16 000 € par an…

 

… c’est le salaire médian brut des auteurs de bandes-dessinées en France [1].

 

Ce chiffre ressort d’une étude réalisée par les États Généraux de la BD entre le 15 septembre et le 15 novembre 2015, période au cours de laquelle 1 469 auteurs de BD ont répondu à un questionnaire.
Globalement, ces auteurs mènent une existence assez précaire et ignorent de quoi leur avenir sera fait. Et si les femmes sont de plus en plus nombreuses à exercer ces métiers, elles souffrent de très importantes disparités de revenus.

Le profil type : un homme de -40 ans, détenteur d’un diplôme du supérieur, qui travaille sur ses œuvres à son domicile, environ 35 heures/semaine pour l’équivalent du SMIC, tout en exerçant un autre emploi en parallèle.

Petite synthèse.

 

Premier constat, les femmes ne représentent qu’un quart des auteurs, même si un changement s’amorce : 80% d’entre elles ont moins de 40 ans, preuve de l’arrivée d’une nouvelle génération. [2]

 

Lire la suite

150 000 € par épisode…

 

… C’est le coût moyen estimé d’un épisode de série animée japonaise.

 

On parle ici d’une somme arrondie à 20 M¥ par épisode, soit environ 146 000 €.
Ce montant est confirmé notamment par Takayuki Nagatani, producteur sur Shirobako [1], qui évalue le budget de sa série de 24 épisodes à 500 M¥, et par Shinji Takamatsu, un vieux briscard de l’animation, qui situe une série de 13 épisodes entre 150 et 200 M¥.

Shirobako_affiche-custom-Ibule

Shirobako – Affiche custom Ibule ©「SHIROBAKO」製作委員会

Lire la suite

25 000 € par an…

 

C’est le salaire moyen d’un animateur au Japon en 2013.

 

L’étude réalisée par la JAniCA (Japan Animation Creators Association) et relayée par NHK News a été publiée le 29 avril 2015 et porte sur un panel de 759 animateurs issus de différents studios et possédant tous types de contrats (salariés plein temps, temps-partiels, freelance).

Le revenu médian 2013 exact est de 3 328 300 ¥, soit ~ 24 673 €.
À titre de comparaison, le salaire moyen d’un Français est de 24 224 € (source INSEE 2012) [1]. Mais comme dans tous les secteurs, celui de l’animation affiche de grandes disparités.

Le sort des dōga ou intervallistes (in-between animators) avait déjà fait l’objet d’une polémique au Pays du Soleil Levant. La JAniCA n’a pas manqué de rappeler cet état des lieux, tout en invitant à la prudence et aux conclusions hâtives.

Ghost-in-the-Shell-Stand-Alone-Complex_Artbook-Groundworks

Groundworks of Ghost in the Shell – Stand Alone Complex Art Book ©Groundworks

Lire la suite

Un jour férié en plus pour les Japonais !

Les Japonais ont aujourd’hui 15 jours fériés (contre 11 en France).

A compter de 2016, il y aura un seizième jour férié. Les députés ont créé un nouveau jour chômé : le 11 août.
Le « jour de la montagne » est né sous la pression de plusieurs associations d’amateurs des sommets qui voulaient rétablir la justice face au jour de la mer, fêté le troisième lundi de juillet.

Drapeau du Japon (Hinomaru)

Drapeau du Japon (Hinomaru)

Source : magazine Zoom Japon

40 % des japonais obsédés par leur passion

Une étude, menée par la société Dip, a cherché à savoir quelle définition du terme « Otaku » leur attribue les Japonais d’aujourd’hui (1 843 H/F entre 15 et 49 ans).

Avant de découvrir ce que les japonais pensent, je vous propose une définition de Otaku : il s’agit d’une personne qui consacre une certaine partie de son temps à une activité d’intérieur comme les mangas, animes, idols japonaises, ou encore les jeux vidéo liés à la culture japonaise.

Lire la suite