Hanami, l’arbre magique

Au printemps, la floraison des cerisiers du Japon (« sakura », 桜 / 櫻 ) est célébrée dans tout l’archipel.
On se rassemble en famille ou entre amis pour les photographier et pour pique-niquer dans les parcs. Cette tradition s’appelle sakura ohanami (花見), ce qui signifie « la contemplation des fleurs de cerisiers ».

Si vous n’avez pas la chance de pouvoir vous rendre au Japon durant cette période, ou si vous n’avez pas la patience d’attendre la floraison naturelle des cerisiers (qui varie d’une année à l’autre!), voici un petit objet qui vous permettra de célébrer hanami chez vous !

 

Pour une dizaine d’euros, vous pouvez vous procurer un cerisier magique, d’environ 12 cm de haut ! [1]

Lire la suite »

Publicités

Ibule a la bougeotte !

 

Ohayō gozaimasu, minna-san !

Vous l’aurez peut-être remarqué si vous passez de temps à autres sur le blog, mais votre petite grenouille se fait moins présente ces derniers temps.
Comme si son emploi du temps n’était pas assez chargé, voilà qu’elle s’est mise en tête de déménager…

Ibule déménagement
Ibule dans son nouvel appart’

 

Néanmoins, elle a tout de même pris le temps de mettre à jour ou remanier d’anciens articles :

Plongée dans les onsen

Prostitution : de nouvelles pratiques au Japon

Bonne lecture !

 

PS : même si elle semble indiquer le contraire, la photographie a réellement été prise près de la fenêtre, et non sur fond vert ! ^_^;

Evangelion et les sabres japonais

Du 30 avril au 21 juin 2014 s’est tenue une exposition originale à la Maison du Japon : la mise en parallèle d’un anime mondialement connu et de l’art ancestral de la forge des sabres.
Une exposition claire et didactique, capable d’être appréciée par différents publics : de véritables armes présentes dans l’anime ont été réellement forgées et côtoient des lames du XIIIe siècle. Preuve une fois encore que les Japonais savent parfaitement mêler tradition et modernité.

Eva-sabres-japonais_Counter-Sword
Counter Sword – Conçue par le designer Ikuto Yamashita pour illustrer le roman Shin Seiki Evangelion ANIMA. Il s’agit d’un gunblade, car elle comporte un canon dont la gâchette se situe au niveau de la poignée. Armature en résine synthétique et lame polie de manière à ce que les cristaux évoquent des étoiles.

Lire la suite »

25 000 € par an…

 

C’est le salaire moyen d’un animateur au Japon en 2013.

 

L’étude réalisée par la JAniCA (Japan Animation Creators Association) et relayée par NHK News a été publiée le 29 avril 2015 et porte sur un panel de 759 animateurs issus de différents studios et possédant tous types de contrats (salariés plein temps, temps-partiels, freelance).

Le revenu médian 2013 exact est de 3 328 300 ¥, soit ~ 24 673 €.
À titre de comparaison, le salaire moyen d’un Français est de 24 224 € (source INSEE 2012) [1]. Mais comme dans tous les secteurs, celui de l’animation affiche de grandes disparités.

Le sort des dōga ou intervallistes (in-between animators) avait déjà fait l’objet d’une polémique au Pays du Soleil Levant. La JAniCA n’a pas manqué de rappeler cet état des lieux, tout en invitant à la prudence et aux conclusions hâtives.

Ghost-in-the-Shell-Stand-Alone-Complex_Artbook-Groundworks
Groundworks of Ghost in the Shell – Stand Alone Complex Art Book ©Groundworks

Lire la suite »

Fête du travail

 

Le 1er mai célèbre la fête du travail en France mais aussi un peu partout dans le monde : en Europe (à l’exception des Pays-Bas et de la Suisse, le Royaume-Uni ayant lui opté pour le premier lundi de mai), en Russie, en Chine et dans toute l’Amérique Latine.
États-Unis et Canada font étonnamment bande à part, les syndicats nord-américains ayant toujours refusés de s’aligner sur les syndicats européens, jugés d’obédience communiste (ce qui n’empêche pas les Québécois de déroger à la règle en fêtant le 1er mai).

Étonnamment car cette célébration trouve son origine aux USA justement. Elle commémore une grève menée aux usines McCormick de Chicago en 1886. Les ouvriers réclamaient l’instauration de la journée de 8 heures. Débutée le 1er mai, elle concerna 340 000 employés.Lire la suite »