25 000 € par an…

 

C’est le salaire moyen d’un animateur au Japon en 2013.

 

L’étude réalisée par la JAniCA (Japan Animation Creators Association) et relayée par NHK News a été publiée le 29 avril 2015 et porte sur un panel de 759 animateurs issus de différents studios et possédant tous types de contrats (salariés plein temps, temps-partiels, freelance).

Le revenu médian 2013 exact est de 3 328 300 ¥, soit ~ 24 673 €.
À titre de comparaison, le salaire moyen d’un Français est de 24 224 € (source INSEE 2012) [1]. Mais comme dans tous les secteurs, celui de l’animation affiche de grandes disparités.

Le sort des dōga ou intervallistes (in-between animators) avait déjà fait l’objet d’une polémique au Pays du Soleil Levant. La JAniCA n’a pas manqué de rappeler cet état des lieux, tout en invitant à la prudence et aux conclusions hâtives.

Ghost-in-the-Shell-Stand-Alone-Complex_Artbook-Groundworks
Groundworks of Ghost in the Shell – Stand Alone Complex Art Book ©Groundworks

Voici donc un tableau regroupant les principaux métiers et niveaux de salaire [2] :

Poste Annuel (JP) Annuel (EU) Mensuel (EU)
Intervalliste [3]
(In-between animator / dōga)
1,113 M¥ ~ 8 307 € ~ 692 €
2nd key animator [4]
(2nd key animator / daini genga)
1,127 M¥ ~ 8 360 € ~ 697 €
Touch-up [5]
(Touch-up animators / shiage)
1,949 M¥ ~ 14 456 € ~ 1 205 €
In-between animation checker [6]
(In-between animation checker / dōga kensa)
2,607 M¥ ~ 19 335 € ~ 1 611 €
Animateur clé (ou de clés)
(Key animator / genga)
2,817 M¥ ~ 20 886 € ~ 1 740 €
Coloriste [7]
(Color key artist / Iro Shitei ou Shiage)
3,335 M¥ ~ 24,729 € ~ 2 061 €
Storyboarder [8]
(Storyboard artist / Ekonte)
3,723 M¥ ~ 27 605 € ~ 2 300 €
Animateur 3D [9]
(3DCG animator)
3,839 M¥ ~ 28 468 € ~ 2 372 €
Superviseur de l’animation [10]
(Animation director / Sakuga kantoku)
3,933 M¥ ~ 29 165 € ~ 2 430 €
Character designer [11] 5,104 M¥ ~ 37 847 € ~ 3 154 €
Producteur 5,420 M¥ ~ 40 190 € ~ 3 349 €
Responsable de l’animation [12]
(Chief animation director)
5,638 M¥ ~ 41 808 € ~ 3 484 €
Réalisateur 6,486 M¥ ~ 48 097 € ~ 4 008 €

 

Traditionnellement, un jeune va démarrer au bas de la hiérarchie et gravir un à un les échelons. Ce qui explique en partie les écarts. Mais l’autre raison est la concurrence des pays voisins, où la main d’œuvre est bien moins chère et où les productions n’hésitent plus à sous-traiter une partie de l’animation.

Blood+_drawing-of-Saya_before-touch-up
Dessin original inspiré de l’anime Blood + ©Production I.G
Blood+_drawing-of-Saya_after-touch-up
Touch-up réalisé par Akiharu Ishii, responsable de l’animation ©ProductionI.G

 

Ces chiffres sont à mettre en parallèle avec le temps de travail journalier : en effet, plus de la moitié des sondés travaille plus de 10 heures par jour ; et presque un sur 10 travaille plus de 14 heures [13].
En moyenne, un animateur travaille 262,69 heures par mois, et pour 15,9% d’entre eux, ce chiffre dépasse les 350 heures. En France, un salarié « aux 35 heures » effectue 151,67 heures mensuelles (mais la moyenne des salariés monte à 170 heures, et celle des non-salariés à 224 (sources INSEE 2013)).

De même, le temps de repos mensuel représente en moyenne 4,63 jours/mois. Avec, là encore, de grosses disparités : plus de la moitié (54,9 %) ne prennent que 4 jours/mois ou moins [14].

Chevalier-eon_key-frame
Key frame réalisée par Kyōji Asano, superviseur de l’animation ©Production I.G

 

Enfin, il convient de ne pas négliger un autre aspect : le coût de la vie.
On a coutume de dire que le Japon est un pays cher, mais ce n’est pas (ou plus) forcément le cas. Si l’on se fie aux chiffres de la Banque Mondiale, l’indice des prix à la consommation (le fameux panier de la ménagère) est même l’un des moins élevé du monde [15] (même s’il a tendance à remonter).
La réalité est que ce coût de la vie est disparate : on mange bien et pour pas cher, mais on peine à se loger. La proximité de la Chine permet de trouver toutes sortes de choses à des prix dérisoires, mais se déplacer en transport ou se divertir n’est pas forcément donné.
En fin de compte, à bien y regarder, la répartition de ces coûts est assez proche de celui de… la France ! Et comme chez nous, dès que vous mettez le pied dans la capitale, les prix ont tendance à s’envoler…
Pour en revenir à notre sujet, imaginez-vous gagner les sommes citées plus haut et habiter Paris, où le moindre studio de 25 m² coûte 800 €/mois, le plat dans un restaurant « standard » tourne autour de 12 €, prix également d’un place de cinéma plein tarif, le pass transport (Navigo) minimal zone 1-2 revient à 70 €/mois… et vous comprendrez la situation qu’est celle des animateurs nippons (les studios se trouvant majoritairement dans la capitale).

Ghost-in-the-Shell-Stand-Alone-Complex-2_Artbook-Groundworks_Motoko-Kusanagi
Groundworks of Ghost in the Shell – S.A.C 2nd GIG Art Book ©Groundworks

 

Dans ces conditions, pourquoi continuer ?
La réponse majoritaire peut surprendre mais il s’agit bien de « passion ».

En effet, près des deux tiers trouvent leur métier vraiment sympa (65,1%).
Certes, une grande partie y voit également une manière de gagner sa vie (60,9 %) mais la proportion de ceux qui souhaite poursuivre dans le monde de l’animation demeure très importante (61,7 %).
En clair, malgré des horaires à n’en plus finir et des salaires relativement bas, les animateurs japonais éprouvent une sorte de fierté à produire des animes et semblent conscient d’œuvrer pour quelque chose de « hors normes ».

 

Yasuo Ōtsuka réalisant une animation clé

 

Néanmoins, face à cette situation qui pourrait à terme nuire à l’industrie (les jeunes se détournant de ces métiers qui, du moins au début, ne leur permettent pas de vivre), la JAniCA prévoit l’organisation d’un symposium pour étudier la question et améliorer les conditions de travail des débutants.

 

Sources : ANN, Adala-news pour la base, et bien d’autres pour les détails !

Shingeki-no-Kyojin_Attaque-des-Titans_Mikasa-Ackerman_drawing-for-animation-vol-3_artbook-Groundworks
Attack On Titan – Shingeki no Kyojin – Drawing For Animation Vol. 3 – Art Book ©Groundworks

 

Shingeki-no-Kyojin_Attaque-des-Titans_Livai-Ackerman_drawing-for-animation-vol-3_artbook-Groundworks
Attack On Titan – Shingeki no Kyojin – Drawing For Animation Vol. 3 – Art Book ©Groundworks

 

 

 

[1] Comme vous pouvez le constater, pour ce genre d’étude, les résultats ont systématiquement deux ans de « décalage », au Japon comme en France.

[2] Notez que les conversions en Euro sont à la date de publication de l’article (début juin 2015) et peuvent donc varier très fortement avec le temps. Le taux de change variant même d’un instant à l’autre, le temps d’effectuer une conversion et le chiffre du dessus est déjà faux. D’où le « environ »…
J’ai également pris soin de reporter les intitulés anglophones, très courants, ainsi que les intitulés japonais (histoire de).

[3] Les animateurs clés réalisent les dessins « clés », c’est-à-dire les étapes principales de l’animation, des mouvements, du rythme des scènes. À partir de là, les intervallistes réalisent toutes les images comprises entre chaque dessin clé.

[4] Nettoie et adoucit les traits de l’animateur clé.

[5] Peaufine les dessins de l’animateur.

[6] Il vérifie l’animation complète, réalisée par les intervallistes.

[7] Choisit et ajoute la couleur.

[8] Crée, à l’aide de dessins simplifiés, l’ensemble des scènes qui constitueront l’anime. Il est fréquent que le réalisateur d’un épisode se charge lui-même du storyboard.

[9] Crée les animations qui nécessitent l’utilisation d’outils informatiques (par opposition à l’animation dite « traditionnelle »).

[10] S’occupe de tout l’aspect technique des séquences animées. Il s’assure notamment de l’homogénéité des dessins, la « patte » de l’animateur ne devant pas se sentir.

[11] Crée le design, l’allure des personnages. Les animateurs se basent sur son style de dessin pour produire les images clés.

[12] Gère toute l’équipe d’animation. Il intervient en toute fin pour vérifier le travail et éventuellement apporte d’ultimes retouches.

[13] 8h et – : 16,0 % | 8-10h : 31,3 % | 10-12h : 31,2 % | 12-14h : 11,0 % | 14-16h : 6,3 % | 16h et + : 2,6 %

[14] 3j et – : 25,0 % | 4j : 29,9 % | 5j : 15,9 % | 6-7j : 15,4 % | 8 et + : 12,3 %

[15] Chiffres 2013 (mais les 2014 sont assez similaires)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s