Découverte du Karuta

Cette semaine (dimanche 8 et lundi 9 février 2015), NHK World [1] a mis à l’honneur le karuta dans le cadre de son programme « Sports Japan ». L’émission était centrée sur une championne qui a régné sur la discipline durant dix années, obtenant son premier titre à l’âge de 15 ans. Un portrait d’une autre championne a été également été dépeint, celle-ci s’attachant surtout à populariser le jeu. Enfin, un reportage présentait les raisons du succès du karuta.

Car il est bien question de succès pour ce jeu, le phénomène s’étant amplifié suite à la diffusion de l’anime Chihayafuru, centré sur des compétitions de karuta.

Mais qu’est-ce que le karuta ?

Karuta_waka

Karuta   ©ceridwen

Il s’agit d’un jeu de cartes traditionnel du Japon. Il est issu du mot portugais carta, qui désigne tout simplement une carte à jouer [2]. Bien qu’il existe plusieurs variantes, la règle principale demeure assez simple : toutes les cartes proposent des poèmes appartenant à une même « compilation » [3] ; un orateur lit le début de l’un d’eux et les joueurs doivent se saisir le plus rapidement possible de la carte correspondante. Les parties se disputent notamment en famille à l’occasion du nouvel an.

Si vous souhaitez plus de détails, je vous invite à lire cette petite fiche réalisée par Vocamiku.

Chihayafuru

Screenshot de l’anime Chihayafuru

Mais les règles des compétitions s’avèrent beaucoup plus techniques et stratégiques. Deux adversaires se font face et disposent d’un quart d’heure pour mémoriser et disposer devant eux leurs 25 cartes respectives. Il faut toujours récupérer le poème correspondant en premier, cela ne change pas ; mais il est désormais possible de la prendre chez son adversaire et, « en échange », de lui refourguer une carte de son choix. Au final, celui qui parvient à se débarrasser de toutes ses cartes l’emporte.

Chaque « manche » donne ainsi lieu à une séquence où une attente stressante précède une brève mais violente attaque [4]. Jugez plutôt :

Reportage Néo-zélandais sur le karuta (anglais)

Tournoi Karuta Queen 2014 (japonais)
Vidéo assez longue, mais vous pourrez, dès le début, apprécier la dextérité des championnes.

Les compétitions sont mixtes et l’âge n’a pas d’importance.

 

Si vous souhaitez découvrir plus avant cette discipline, sachez qu’il existe une association française de karuta, présente notamment à Paris, Lyon, Brest et Aix-en-Provence.
Point important : il n’est absolument pas nécessaire de savoir parler japonais pour jouer (les Nippons eux-mêmes ne se préoccupent pas du sens des poèmes).

Karuta - Exhibition Heian

Exhibition de karuta, dans le style de la période Heian (794-1185) ©Kazunori Takahashi

 

[1] Chaîne du groupe NHK (la télévision publique japonaise) qui diffuse à l’étranger et en anglais. Elle est accessible en France via
– Canal Sat 473
– Bbox 731 (SD) / 732 (HD)
– FreeBox 680
– NeufBox 270
– Orange Box 182
– Virgin Mobile 222

La radio NHK World diffuse elle en 16 langues, dont le français.

[2] Il convient de rappeler que les Portugais, grands explorateurs de la Renaissance, sont les premiers Européens à débarquer au Japon en 1543 (alors nommé Cipango, d’après les récits de Marco Polo).

[3] Par exemple le Hyakunin isshu ( « cent poèmes de cent poètes »), compilation de poèmes classiques japonais.

[4] Les amateurs de Jungle Speed devraient apprécier. 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s