Baby-sitters

Ryuichi et Kotaro son petit frère se retrouvent seuls suite à la mort de leurs parents. Ryuichi est alors obligé de travailler dans une crèche pour payer ses études et un logement. L’auteure ne part pas dans le mélodramatique mais dans le « tout mignon ».

Baby-sitters T1 - couverture

Baby-sitters T1 – couverture

Baby-sitters T2 - couverture

Baby-sitters T2 – couverture

Hari Tokeino, l’auteure revendique la volonté de faire un manga à fond sur le « tout mignon » et c’est réussi. (personnages et histoire) Par contre, si vous voulez une grande histoire, avec du suspense, n’ouvrez même pas ce livre.

Baby-sitters T1 page 4

Baby-sitters T1 page 4

 

Ryuichi, un garçon d’une quinzaine d’année (il est en dernière année de collège dans le tome 1 puis en première année de lycée dans le tome 2) se retrouve seul avec son petit frère, Kotaro (moins de 3 ans) suite à la mort de leurs parents. La directrice de l’académie Morinomiya (établissement qui regroupe collège, lycée et crèche pour les enfants des enseignants) les recueille, mais en échange, Ryuichi doit passer tout son temps libre à la crèche de l’établissement.

Le jeune garçon jongle entre ses cours, ses devoirs et son rôle de « nounou ». Heureusement, les « bébés » s’attachent rapidement à Ryuichi.

Baby-sitter T1 - Ryuichi et Kotaro arrivent à l’académie Morinomiya

Baby-sitter T1 – Ryuichi et Kotaro arrivent à l’académie Morinomiya

On suit le quotidien de ce garçon et de son petit frère. Chaque chapitre est consacré à une journée ou à une aventure de la petite troupe de bébé de la crèche : Kotaro est malade, les enfants de la crèche vont au zoo, Kirin (une petite fille de la crèche) passe la semaine avec Kotaro et Ryuichi, … Des histoires simples mais qui suffisent pour s’attacher aux personnages.

Tout le manga repose d’ailleurs là-dessus.

Ryuichi est le personnage principal. Celui sur qui tout repose. Il est le grand frère idéal (attentionné, présent pour son petit frère…), bon élève et en plus, il est vite adopté par tous les bambins de la crèche. Bref, une crème.

Kotaro, le petit frère. Très petit. Il est justement en âge d’aller à la crèche. Il est sage comme une image. Et écoute presque tout ce que son frère lui demande. C’est le plus sage de la bande de garnements et de loin. Il est prêt à tout pour aider son frère. À sa manière, en tout cas sans parler. Sur les deux tomes, je ne me rappelle pas l’avoir entendu ! Sauf pour dire « oui » (« vouii ») ou « non ». Il communique par signe de tête ou en agissant.

Baby-sitters T2

Baby-sitters T2

 

Le club des baby-sitters dispose d’un employé payé : Ryuichi allant en classe, il faut bien quelqu’un pour s’occuper des enfants. Enfin, « s’occuper » est un bien grand mot : Yoshi Hito Usaida passe son temps à dormir ! Sa présence permet de déclencher des aventures (aller au zoo, aller voir les différents clubs du lycée…). Son rôle a l’air de prendre de l’importance au fur et à mesure des chapitres.

Je ne vous présente pas tous les enfants de la crèche en détails. Il y a le « bébé », les jumeaux (l’un qui rit, l’autre qui pleure), la petite surdouée (elle a pas mal de vocabulaire mais aussi un gros problème de prononciation), et le « j’ai-pas-froid-aux-yeux » ou Taka.

L’histoire ne repose pas que sur des enfants. Certains personnages de l’âge de Ryuichi sont récurrents : Inomata, une élève très douée, en classe spéciale. Mais qui n’arrive pas du tout à gérer le stress. Elle apporte une touche d’humour.

Kamitani Hayato, le grand frère de Taka permet d’introduire une relation petit frère-grand frère différente. C’est une brute, un cœur de pierre qui n’hésite pas à frapper son frère. Bref, tout le contraire de Ryuichi. Mais au final, Kamitani l’envie un peu et prend exemple au fur et à mesure sur la relation Ryuichi-Kotaro.

Dernier personnage important à mes yeux, la directrice ou « tête de moute-moute » comme dirait Kotaro. Un personnage au premier abord froid, sévère, méchant. Un peu comme Madame Mangin dans Princesse Sarah. Mais au fur et à mesure, on découvre une dame qui a du cœur et qui s’attache à Kotaro et Ryuichi.

Le dessin est simple mais efficace. Les bébés sont dessinés avec des formes rondes (gros bidons et gros visages). Les personnages sont assez expressifs. Un dessin en adéquation avec l’histoire.

Dernier point, l’auteure écrit (comme d’autres) des annotations à chaque fin de chapitres où elle nous parle de ses choix pour certains personnages, des éléments de la série… C’est toujours intéressant d’avoir quelques détails sur la création du manga.

La série est en cours au Japon. Ils ont déjà sorti 9 tomes. Deux tomes, c’était sympa. Mais je ne sais pas si au bout du quatrième ou cinquième, l’histoire ne va pas tourner en rond. A voir…

Baby-sitters T2

Baby-sitters T2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s