Watashi wa nihongo wo hanasemasen

Le japonais est une langue complexe et rappelle dans un certain sens le français.
Se faire comprendre en français est une chose ; parler correctement en est une tout autre. La maîtrise totale et complète de la langue, orale comme écrite d’ailleurs, est même réservée à une élite pourrait-on dire. En effet, qui peut se targuer de connaître toutes les subtilités de conjugaison, de grammaire et d’orthographe de cette langue au vocabulaire très riche.
Il suffit d’écouter les gens parler ou lire les lignes rédigées manuscrites par un citoyen lambda : il y a fort à parier que vous pourrez y trouver des fautes. Souvent par manque d’attention (et la frappe au clavier n’arrange rien), car le français demande une certaine réflexion pour construire des phrases et accorder les termes ensembles (à la différence, par exemple de l’anglais, beaucoup simple). Parfois aussi par manque de pratique ou parce que des erreurs ont été intégrées comme des règles. Qui n’a pas découvert, dix ou quinze ans après sa sortie de l’école, qu’un « puits » prenait toujours un « s », même au singulier ; que la mention « après que » induit l’indicatif et non le subjonctif  ; que l’interjection « eh ! » ne prend pas d’accent alors que « hé ! » en prend un ? La célèbre dictée de Pivot montre d’ailleurs bien les limites de tout un chacun, même à ceux qui pensent maîtriser leur langue maternelle.
Eh bien le japonais est un peu pareil. Il comporte de nombreuses subtilités que les nippons eux-mêmes ont parfois du mal à retenir.

Le but de cette section n’est pas d’apprendre à parler mais d’appréhender la culture du Japon à travers la langue.

Nihongo_Eternite

Éternité

Pour cette présentation, nous allons faire simple :

Le Japon se dit « Nihon » ou « Nippon« , tous deux écrits 日本 ( にほん ). Le premier est le terme courant ; le second est plus officiel, administratif. Il signifie « origine du soleil », d’où l’expression courante « pays du soleil levant ».

La langue japonaise se dit « nihongo » ( 日本語 ) ( にほんご ).

Un Japonais se dit « nihonjin » ( 日本人 ) ( にほんじん ).

Vous vous demandez certainement pourquoi chaque terme est écrit de plusieurs manières ?
Le premier est une romanisation, une transcription en alphabet romain pour les occidentaux. Nous verrons d’ailleurs que ces transcriptions ne sont pas toujours sans poser quelques problèmes.
Le deuxième est en kanji, écriture héritée du chinois ; le troisième est en hiragana, un système phonétique. Les Japonais eux-mêmes utilisent en parallèle ces deux « alphabets », ainsi qu’un troisième : les katakana.

Mais ceci est une autre histoire….

 

PS : le titre signifie tout simplement : « Je ne parle pas japonais ». Pour les garçons, remplacez « watashi » par « boku« . 😉

 

Nihongo 01 : les Kanji

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s