L’Île de Giovanni en compétition officielle au Festival d’Annecy

L’Île de Giovanni a été nominé au Festival International du Film d’Animation d’Annecy 2014 parmi 68 films. Du 9 au 14 juin, il concourra aux côtés des 8 autres longs-métrages.

Ce film d’animation est adapté d’une histoire vraie :

1945. Après sa défaite, le peuple japonais vit dans la crainte de l’arrivée des forces américaines. Au nord du pays, dans la minuscule île de Shikotan, la vie d’après-guerre s’organise dans la peur de l’invasion. Ce petit lot de terre, éloigné de tout, va finalement être annexé par l’armée rouge. Commence alors une étrange cohabitation entre les familles des soldats soviétiques et les habitants de l’île que tout oppose. L’espoir renaît à travers l’innocence de deux enfants, Tanya et Junpei…

L'affiche de l'île de Giovanni
L’affiche de l’île de Giovanni

Le réalisateur Mizuho Nishikubo a déjà fait deux longs-métrages : Atagoal: Cat’s Magical Forest (2006) et Musashi – Le rêve du dernier samouraï (2009). Ces titres ne sont pas connus du public français car les films n’ont pas été distribués en France. Il a aussi travaillé sur la série animée Lady Oscar ( 1979) et a produit et co-réalisé Ghost in the Shell.

Eurozoom et Kazé nous livrent quelques anecdotes :

La production du film a débuté quand le scénariste Shigemichi Sugita prit connaissance de l’exposé d’un jeune Américain qui avait étudié les îles Kouriles. Il présenta à Sugita une compilation de témoignages de gens qui avaient habité sur l’île de Shikotan durant l’occupation soviétique à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Tout avait été réuni en un seul recueil : la confusion et le malaise des habitants, le contact avec les Russes, leur vie dans le camp d’internement de Karafuto quand les habitants y furent envoyés en plein hiver, puis leur rapatriement de force vers le continent.

Sugita chercha tout d’abord à en faire un film en prises de vues réelles. Il alla à la rencontre des natifs de Shikotan, fit des interviews détaillées et commença à écrire une histoire inspirée de ces faits réels. Cependant, il s’aperçut rapidement qu’il était impossible de filmer sur place et qu’il serait trop coûteux de construire des décors conformes à la réalité historique. Il en arriva à la conclusion que l’histoire était trop épique pour l’adapter en un film live.

L'île de Giovanni
L’île de Giovanni
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s